News

La société momentanée Leieland achève les travaux de la Lys à Harelbeke

La nouvelle année a commencé en beauté le week-end dernier, avec l’inauguration officielle des travaux de la Lys sur et autour du complexe de barrage éclusé à Harelbeke. La société momentanée Leieland des entreprises Herbosch-Kiere sa, Jan De Nul sa, Engie Fabricom sa et Aelterman sprl était responsable de la conception et de l’exécution des travaux. Ces cinq dernières années, la société momentanée Leieland a assuré, pour le compte de l’agence De Vlaamse Waterweg, la rénovation et la modernisation du barrage éclusé, du chenal et des abords de la Lys à Harelbeke.

Herbosch-Kiere sa et Jan De Nul sa étaient conjointement responsables des travaux de génie civil, ainsi que de la coordination générale du projet et des parties concernées. Engie Fabricom sa était chargée des travaux électromécaniques, et Aelterman sprl, des travaux de construction métallique. Cette étroite collaboration a abouti à une conception optimale et une mise en œuvre de qualité, tant au niveau nautique, hydraulique, technique qu’esthétique.

Travailler dans un environnement urbain
Les travaux d'infrastructure se sont déroulés au cœur du centre-ville de Harelbeke. De plus, la Lys n’a pas pu être endiguée pendant les travaux. Tout cela a eu des répercussions directes sur les méthodes d’exécution et la planification du projet.

La société momentanée Leieland a choisi d’aménager une écluse temporaire pour que la navigation ne soit pas perturbée par les travaux. Un barrage temporaire a permis d’éviter des débordements d’eau pendant les travaux.

Il a été prévu d’installer la nouvelle écluse et le nouveau barrage au même emplacement que les précédents afin de garantir une conception nautique et hydraulique optimale. En d’autres termes, la construction n’a pu commencer qu’après l’aménagement de l’infrastructure temporaire et la démolition de l’ancienne infrastructure.

Complexe de barrage éclusé à énergie nulle
En plus du nouveau complexe de barrage éclusé, la société momentanée Leieland a construit une station de pompage dotée de deux turbines. En cas d’excès d'eau, les turbines généreront de l’énergie. À l’inverse, pendant les périodes sèches et en cas de pénurie d’eau, la station de pompage peut pomper de l’eau jusqu’au bief d’amont. La production d’énergie attendue devrait être supérieure à la consommation du complexe de barrage éclusé, de sorte que celui-ci peut être considéré comme étant à énergie nulle.

Projet Seine-Escaut
Les travaux de la Lys à Harelbeke s'inscrivent dans le cadre du projet global Seine-Escaut, qui vise à améliorer la liaison fluviale entre le bassin de la Seine et le bassin de l’Escaut. Grâce à plusieurs travaux d'infrastructure à grande échelle en France, en Wallonie et en Flandre, des bateaux de navigation intérieure jusqu’à 4.500 tonnes pourront voyager entre Paris et Anvers. Ces travaux d’infrastructure incluent le renouvellement des écluses, des barrages et des murs de quai, l’approfondissement des canaux existants, le creusement de nouveaux canaux et la surélévation de ponts.

Travaux d'infrastructure exécutés par la société momentanée Leieland:
  • Démolition de l’ancienne infrastructure
  • Nouvelle écluse (230 m de longueur, 12,5 m de largeur x 4,70 m de profondeur)
  • Nouveau barrage (2 segments de barrage de chacun 12,5 m de largeur)
  • Station de pompage avec turbines
  • Passe à poissons
  • Murs de quai (2 km)
  • Travaux de dragage
  • Construction du nouveau pont Hogebrug (80m et 1 000 tonnes), Bloemmolenbrug (pont mobile pour vélos), Banmolenbrug
  • Égouts, réseau de chauffage et voirie